Article

 
 

Tous les articles

 

Vaccination contre la Covid-19




Le Centre de vaccination Rostand a ouvert ses portes

Publié le 11 mars, 2021
Fruit d'un travail coordonné entre l'Hôpital et la Mairie, le nouveau Centre de vaccination d'Armentières a ouvert ses portes, salle Jean Rostand, lundi 15 mars.

À 9 heures précises, ce lundi 15 mars, les premiers visiteurs étaient accueillis au nouveau Centre de vaccination d'Armentières, salle Jean Rostand. Le dispositif mis en place par le CHA et la Ville se veut le plus fluide possible. D'abord, le patient se présente au premier bureau situé à l'entrée de la salle, où des agents de la Mairie l'accueillent et vérifient son identité (via la carte d'identité, le passeport, le permis de conduire ou la carte vitale). Deuxième étape, il est orienté vers un médecin qui l'examine afin de déterminer s'il peut recevoir le vaccin. Puis, le praticien recueille le consentement du patient avant de le guider sous l'une des tonnelles où l'infirmier.ère lui administre la dose vaccinale. Pour l'heure, les serums Pfizer-BioNTech sont injectés en majorité, la livraison du vaccin AstraZeneca ayant subi du retard.

130 vaccinations par jour, pour commencer...

« Dès ce lundi, nous sommes en capacité de vacciner jusqu'à 130 personnes par jour », indique Samy Bayod, Directeur du Centre Hospitalier d'Armentières. « Dans ce lieu, nous bénéficions de toute la place nécessaire pour accueillir les patients dans les meilleures conditions », se réjouit-il. Dans un travail commun anticipé dès janvier, la Mairie a mis à disposition la salle Rostand et l'a aménagée (tables, chaises, tonnelles, signalétique...) selon un plan précis convenu avec le CHA. « Nous permettons une file active de 4 patients en simultané, toute la journée », précise le Maire d'Armentières, Bernard Haesebroeck. « Regrouper ainsi un grand nombre de personnes tout en respectant au mieux les précautions requises comme la distanciation physique, c'est l'un des objectifs que nous atteignons ici », rappelle Catherine de Paris, Adjointe au maire en charge de la santé. Et ce n'est qu'un début. Le site, en effet, est apte à supporter la montée en charge de la campagne de vaccination promise par le Gouvernement. « Prochainement, si nécessaire, nous serons en mesure de doubler la cadence », annonce le Maire d'Armentières.

« Une belle Alliance »

Une vingtaine de personnes seront mobilisées quotidiennement au Centre de vaccination Rostand, autorisant une ouverture en continu de 9h à 17h, du lundi au vendredi. Sont à l'œuvre des personnels de la Ville, les équipes du CHA ainsi que des médecins et infirmiers libéraux. « C'est une belle alliance entre la Mairie, l'Hôpital et l'ensemble des professionnels de santé de l'Armentiérois, tous mobilisés pour mener à bien cette campagne de vaccination inédite », insiste Samy Bayod. « Nous sommes fiers, ensemble, d'avoir pu ouvrir ce Centre », appuie Bernard Haesebroeck. Le Maire déjà tourné vers l'avenir proche, voilé d'incertitudes cependant : « Nous sommes pleinement opérationnels. À présent, nous espérons que les laboratoires suivront… »

Ce lundi 15 mars à 9h, à l'ouverture du Centre de vaccination, salle Rostand. De gauche à droite : Catherine DE PARIS (Adjointe au maire, en charge de la santé), Samy BAYOD (Directeur du CHA), Bernard HAESEBROECK (Maire d'Armentières), Pauline DERONNE (Responsable du Service Santé et Handicap de la Mairie).

 

> Témoignages de vaccinés


GINETTE ET GABRIEL, LA VACCINATION EN COUPLE

Ginette et son mari Gabriel, 88 ans tous les deux, sont les premiers au Centre Rostand. Venus de Nieppe, ils ont d'eux-mêmes pris l'initiative de se faire vacciner. « Nous avons déjà eu la première dose il y a quelques semaines. Nous n'avons rien ressenti de particulier », assure Ginette. « Si ça peut nous permettre de vivre plus longtemps, on ne va pas s'en priver », lance-t-elle dans un éclat de rire. La prise de rendez-vous s'est faite « tout simplement en appelant le numéro du centre. On nous a bien rappelé de ne pas oublier notre pièce d'identité. » Gabriel témoigne à son tour : « Nous avons toujours fait le vaccin contre la grippe et nous n'en sommes jamais tombés malades ».
Quelques minutes plus tard, tous deux repartent satisfaits : « C'est vraiment bien organisé et les docteurs sont très sympas », conclut Ginette.


JULIE, LE VACCIN POUR NE PAS RETOMBER MALADE

Julie, 44 ans, a été malade de la Covid-19 en décembre. « J'ai été très touchée, j'ai passé une nuit aux urgences et suis restée couchée durant trois semaines. Je ne veux pas que ça recommence. » Avoir contracté la maladie, en effet, ne permet pas une immunité suffisante de l'organisme. Et si Julie peut prétendre au vaccin, c'est aussi qu'elle travaille dans le secteur médico-social. « Je côtoie tous les jours des personnes en situation de précarité, des sans-abri qui ne peuvent pas toujours bien se protéger. D'autant qu'on a chaque semaine de nouveaux cas contact dans notre service… » Julie pense aussi à protéger les siens : « j'ai deux jeunes enfants, je ne veux pas ramener le virus à la maison ! »


Et aussi...

STATIONNEMENT : PRIORITÉ AUX PATIENTS
Un accès plus aisé aussi depuis l'extérieur : c'était l'autre critère d'importance pour l'ouverture du nouveau site de vaccination armentiérois. Contrairement au CHA qui draine un grand nombre visiteurs pour ses différents services, ne viendront salle Rostand que les personnes concernées par la vaccination. Le stationnement sur les nombreuses places disponibles à proximité immédiate de la salle sera donc facilité grâce à une moindre affluence. Mesure incitative supplémentaire, les ASVP sensibiliseront les automobilistes pour qu'ils libèrent ces places afin de privilégier les personnes venant se faire vacciner.

----------------------------

> OÙ SE FAIRE VACCINER ?

Le Centre de vaccination Rostand est situé salle Rostand, boulevard Faidherbe (à côté du collège Rostand). Les patients sont accueillis du lundi au vendredi de 9h à 17h, uniquement sur rendez-vous en appelant le 03.20.48.33.34 ou sur www.doctolib.fr

> COMMENT SE FAIRE VACCINER ?

Pour l'heure, sont concernées uniquement les personnes à partir de 75 ans, ou à partir de 50 ans et atteintes de comorbitités. La vaccination est également réservée en priorité aux professionnels de santé au sens large (personnels hospitaliers, aides à domicile, personnels des établissement médicaux-sociaux, sapeurs pompiers...). Les critères d'éligibilité à la vaccination évoluent selon les décisions gouvernementales.
Plus d'infos sur www.sante.fr.

> LE CHIFFRE DES VACCINATIONS

Au 12 mars, soit trois mois après le début de la campagne de vaccination, 3.600 injections ont été pratiquées par les équipes du CHA (dont 3.000 Pfizer et 600 AstraZeneca).


 

Tous les articles

< < < < >
MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr